comments 3

La plus grosse poutine du monde

Au cours des derniers mois, j’ai créé des marionnettes et des accessoires pour un spectacle pour adolescents : La plus grosse poutine du monde, une adaptation au théâtre du roman franco-ontarien d’Andrée Poulin.  Les représentations grand public de ce spectacle,  produit par Vox Théâtre en collaboration avec La Catapulte,  ont lieu aujourd’hui  à 15h et le samedi 9 mars à 15h, le spectacle sera également présenté en matinées scolaires à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins.

Vous vous souvenez peut-être qu’il y a quelque temps j’avais fabriqué plusieurs prototypes de marionnettes de perroquet, plus précisément un Youyou du Sénégal. Suite au laboratoire de création, lors duquel  les différents prototypes furent testés , un choix s’est arrêté sur un modèle de marionnette qui était plus efficace. Je me suis donc remise au travail pour faire la marionnette officielle basée sur le prototype. Je me suis bien amusée et j’ai même réussi à y insérer un mécanisme pour faire bouger la bouche. C’est tout un défi quand c’est tellement petit! Tellement petit qu’on ne va même pas s’en servir pendant le spectacle, car on ne voit pas bien le bec bouger! Et bien, c’est la vie! Au moins j’aurais développé un mécanisme qui pourra me servir à l’avenir. Voici donc le Youyou dans ses différentes étapes de création…

La forme de base et les mécanismes…définitivement l’étape qui prend le plus de temps

L’habillage de base…

Le choix des plumes…

Et le look quasi final (il a eu quelques coups de pinceau sur le bec et autour des yeux pour mieux attraper l’éclairage en salle.

J’avais aussi toute une liste d’accessoires!!! Ceux que j’ai eu le plus de plaisir à conçevoir et fabriquer furent la prothèse de main pour le personnage d’Élie et toute la fausse nourriture. Laissez-moi vous dire que l’air de rien le personnage de Thomas “mange” souvent tout au long de l’histoire!

Pour la prothèse nos images d’inspiration étaient dans ce genre-là…et j’ai eu le flash que ce serait peut-être possible de vraiment en faire imprimer une avec une imprimante 3D. Et bien, j’ai été agréablement surprise de voir que l’impression 3D est de plus en plus accessible en terme de budget et que j’ai même trouvé un fichier open source à imprimer, déjà *presque* tout prêt! Voici le résultat après impression et au début de la finition esthétique.

Côté “faux-food”, j’ai fait pas mal de choses…une poutine, un sandwich, un gâteau, des curds…

Et mon plus gros défi un pâté chinois!

J’ai bien aimé cette première tentative dans le monde de la fausse nourriture. Maintenant tout est terminé et entre bonnes mains. L’équipe fait un travail fantastique. Voici quelques photos en répétitions la semaine dernière.

IMG_3666IMG_3670IMG_3674

Longue vie au spectacle!

Bon weekend.

3 Comments

  1. Pierre

    Super, Manon! C’est toujours un réel plaisir de travailler avec toi! T’as fait un super boulot! Et trop cool de voir ‘derrière le rideau’!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s