comments 2

Un Youyou

Au théâtre on fait souvent des laboratoires de création pour explorer les possibilités d’un texte. Lors de ces processus, on se permet de tester toutes sortes d’idées, question de trouver ce qui fonctionne le mieux pour passer de l’œuvre sur papier à l’oeuvre vivante au théâtre. Au début du mois, on m’a proposé de fabriquer des prototypes de marionnettes pour un laboratoire; pas n’importe quelle marionnette: un youyou du Sénégal. Voici un aperçu de mon processus de création.

Même si je suis en pleine création pour Mokatek et l’étoile disparue, je suis tombée sous le charme de la proposition. Le texte, une adaptation de Pierre Simpson du roman franco-ontarien « La plus grosse poutine du monde« , est vraiment accrocheur. Et en plus j’aime les défis et un perroquet qui vole et qui parle c’est un bon défi!

Pour moi, ça commence toujours avec un peu de recherche et quelques croquis. Ensuite je passe à l’atelier et j’essaie. Cette fois j’ai opté pour tester deux différents modèles de “bec qui parle” : un à main et un mécanique. IMG_7474Celui à main, de style “muppet”, en fin de compte n’a pas bien fonctionné. Le bec était bien trop gros (puisque la main devait entrer dedans).IMG_7401Le prototype mécanique était intéressant à fabriquer, le bec peut ouvrir et fermer à l’aide d’un levier sur lequel on appuie à distance. Voici quelques images du mécanisme et de l’intérieur de la marionnette avant que je « l’habille».

Les prototypes permettent de tester des formes et des styles, la forme est là, mais ils ne sont pas nécessairement beaux. L’esthétique finale reste encore à être développée.

À la fin des laboratoires on présente souvent le fruit de notre travail à un public cible afin de recueillir leur feedback et pousser encore plus loin la création. Dans l’optique que le youyou allait faire face à un public il fallait bien que je lui donne un petit air “fini”.

À la dernière minute dans le processus j’ai décidé de tester un différent format de youyou, plus près d’un youyou dans la réalité…ce n’est pas un gros oiseau! En le fabriquant, j’avais l’impression que c’était lui qui allait fonctionner le mieux et j’avais raison. Il ne reste plus qu’à leur ajouter quelques « plumes »IMG_7540IMG_7511_1.jpgVive la marionnettiste qui connaît les oiseaux qui lui a donné vie et les comédiens hors pair qui l’ont accompagné lors de ce labo qui fut un succès. Je souhaite au projet de continuer sa belle lançée et d’être monté afin de permettre à plein de jeunes de vivre la puissante authenticité humaine qui émane du texte.

2 Comments

  1. J’adore suivre tes processus de création… J’adore suivre tes « work & progress »… J’adore tes marionnettes…
    J’attends la suite avec impatience…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s