comments 3

Hommage à une vieille maison

La vieille maison se fait démolir demain. J’ai déjà fait mon deuil (quand on a décidé de rebâtir sur le même terrain, j’ai dû faire face à la réalité de la démolition). Mais ça va quand même me faire un petit pincement au coeur. Elle nous a offert des années de souvenirs, de sécurité et beaucoup d’apprentissages.

Je ne m’ennuierais pas de l’infestation annuelle de coccinelles, de l’humidité excessive, de la moisissûre dans les murs et la structure, de l’eau qui coule du toit à l’intérieur, des planchers qui craquent, des courants d’air en hiver, du manque de garde-robe, et de l’impossibilité de la garder propre. On a mis de longues heures de travaux et des sous pour la rénover au fil des ans; mais un moment donné il faut dire assez, c’est assez. C’est comme avec une vieille voiture, à un certain moment ça ne vaut plus la peine de réparer. Ma conscience écolo a un tout-petit remord de mettre autant de stock au dépotoir, mais comme je vous expliquerais dans un autre article beaucoup des bons morceaux furent enlevés, donnés ou vendus.

Je m’ennuierais un jour du poêle à bois, mais pour le moment je suis très heureuse de ne pas avoir tout ce workout à faire (rentrer du bois pour chauffer une maison c’est du sport), sans parler du temps requis à chaque jour pour commencer un feu et le maintenir. Je ne m’ennuierais toutefois pas de toute la saleté que génère le “trimballage ” de bois dans la maison. De toute façon, le poêle à bois n’est pas allé bien loin, j’irais le visiter chez un ami qui l’a adopté.

Cette maison ancestrale a abrité quatre générations de ma famille; mes grands parents s’y sont installés pour fonder leur famille. Cette vieille maison, elle a vu naître leurs enfants, les a vus devenir grands, les a regardés déménager et revenir visiter des fois avec des enfants à eux. Moi je suis une de ceux-là…la troisième génération. Et moi aussi, j’ai décidé de m’y installer et d’y fonder une famille. Bien que mes enfants n’ai pas vu le jour entre ses murs; cette vieille maison fut leur premier “chez nous ”.

Cette vieille maison, je la remercie pour tous les beaux souvenirs qu’on y a créés au fil du temps, de génération en génération. Elle a su nous garder au chaud, au sec (la plupart du temps) et en sécurité. Elle nous a permis de nous rassembler, de rire, de jaser. Elle nous a vus passer des moments difficiles et dans sa stabilité nous a aidés à passer au travers. Cette vieille maison on l’a aimé. Les moments que nous y avons vécu ont façonné qui nous sommes. Cette vieille maison on ne l’oubliera pas même si elle n’est plus là.

3 Comments

  1. Beau témoignage sur notre vieille maison familiale; elle restera dans nos cœurs à jamais avec tous les beaux souvenirs qui si rattachent , mais la vie continue et je vous souhaite une belle vie remplie de bouheur et de joie dans votre nouvelle maison!😄 Rachelle xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s