comments 3

La première rencontre (2/3)

Petite note avant de continuer mon histoire: On a l’intention de partir pour notre voyage début septembre; pour le moment on répare, nettoye et retape la Van. J’ai bien l’intention de vous en donner un bref aperçu sur le blog mais avant je veux continuer là où je vous ai laissez la dernière fois. Monsieur Surprise a acheté une van…il faut maintenant aller la chercher et la ramener! Allons-y…

     Du moment ou Monsieur Surprise a eu la confirmation que la Westfalia était bel et bien à nous, la réalité d’aller la chercher à l’autre bout du monde s’installa. Au milieu de la nuit, le soir même de l’achat, il chercha un billet d’avion pas trop cher dans les jours à venir. Il n’avait que quelques jours pour compléter la transaction et aller chercher le véhicule. Après un achat Ebay, un dépôt de quelques centaines de dollars, mon homme se préparait à partir pour une semaine chercher une van qu’on n’appartenait pas y a 5 minutes! C’était la mi-décembre, moi je n’allais pas prendre l’avion 6 mois enceinte pour aller chercher un véhicule dont je n’étais pas convaincue de la fiabilité pour ensuite traverser les États-Unis en hiver! . Il trouva donc un billet qui partait dans 5 jours. Il demande pour des vacances d’une semaine au travail. Il a maintenant quelques jours pour s’assurer d’avoir tout les formulaires pour traverser les douanes avec le véhicule et l’importer en Ontario. Monsieur Surprise n’est pas très paperasse, mais dans ce cas-ci il a vraiment été hors pair. Il a vérifier trois fois plutôt qu’une, pour s’assurer d’avoir tout ce qu’il lui fallait et être certain de bien suivre les procédures. Il confirme avec le vendeur:  »Je serais à l’aréoport de Bellingham, tel jour, tel heure ».  Le vendeur viendra le chercher à l’aréoport.

    Le jour du départ en avion coïncide avec une grosse tempête de neige avec de la pluie verglaçante. Il devait se conduire lui-même à Ottawa pour prendre l’avion en soirée. Mais juste avant de partir le téléphone sonne…C’est Air Canada,  son vol entre Ottawa et Montréal est annulé! On ne lui propose même pas d’alternative qui lui permet d’arriver à son prochain vol à temps. Zut. Que faire? Découragé Monsieur Surprise réfléchit déjà à tout annuler avec le vendeur et remettre le tout après les fêtes. J’ai un flash: le train! Le train entre Casselman et Montréal passe en soirée…dans quelques heures! Vite passe-moi le téléphone.  »Oui, oui madame il est encore temps de réserver un billet pour que le train arrête à Casselman ». Yesssss. Je réserve un billet et 1 heure plus tard Monsieur Surprise est assis dans un train de Via Rail en direction Montréal, pour attrapper son vol Montréal-Las Vegas. Il passe la nuit à l’aréoport et dort dans un lit 5 étoiles que voici:photo (7)

    Le vol quitte Montréal pour Las Vegas, en retard, dans des conditions difficiles mais avec assez de temps pour attraper sa prochaine connection. Ouf, ça va marcher. Las Vegas-Birmingham; on perds ses bagages! Son kit de survie vraiment. Il y avait de tout là-dedans; un vrai sac à dos de camping sauvage! Pas facile à remplacer. Moi toute seule à la maison je ne sais rien de tout cela…sauf que les avions sont bel et bien partis et arrivés à destination. C’est chouette l’internet tout de même! Je commence à relaxer, mais je ne suis pas encore convaincue qu’il y a une van qui l’attend de l’autre côté.

Le téléphone sonne.  »Yes, could I speak to Jeannnne? » Well, he’s not here right now.( A little voice inside was telling me this is the guy he’s suppose to meet.) Are you the guy with the van?  »Yes, that’s me, I’m at the airport and he’s not here… » Really?! I know he took the plane; he should be there. He’s tall, got a shaved head…Here’s his cell number, give him a call.  »Ok thanks ». Fantastique! Le mec existe donc la van aussi! Je respire mieux. Quelques minutes plus tard, le téléphone sonne à nouveau… Manon, le gars est pas là. Mais oui, chéri, je viens de lui parler. Vraiment!? Je lui ai donner ton numéro, il te cherche. Ok, je retourne dehors. Je t’aime. Confiante que ça va marcher, je vais me coucher.

En fait, le vendeur n’est pas venu le chercher à l’aréoport avec la Westfalia mais en auto. Monsieur Surprise cherchait la van qui n’y était pas! Ils se sont quand même trouvés et il l’amena à un dealership d’autos usagés pour lui donner les clefs de la van. Monsieur Surprise est fier de son coup; sans perdre un instant il prends la route de l’est pour revenir à la maison.

Classé dans:L'achat

About the Author

Publié par

Artiste écolo. Une franco. Amoureuse de la vie; malgré ses défis. Maman de tout-petits et épouse d'un Grand.

3 Comments

  1. Rita

    Merci de nous tenir au courant de votre grande aventure. On est avec vous en penseée.
    Rita

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s